Latelec fournit l'ensemble des meubles avioniques de l'A380

 

Basé à Labège, en proche banlieue toulousaine, Latelec est une société de haute technologie, filiale du groupe aéronautique Latécoère. Cette PME réalise un CA annuel d’environ 150 M€ (2010) et dispose d’implantations multiples en France (Labège et Colomiers, Tarbes, Le Cres, Mérignac, Liposthey et Marignane) et à l’étranger (Tunis et Fouchana en Tunisie et Hambourg en Allemagne). Parmi ses grands clients figurent Airbus, Astrium, ATR, Dassault Aviation, General Electric, Safran…

Sa problématique initiale, comme l’explique Christophe Alessandrini, le responsable informatique de la société, était de pouvoir sauvegarder la totalité des données de ses sites distants en un temps relativement court sans avoir à installer de solutions compliquées à utiliser sur ces sites. « Nous n’avons pas d’équipes informatiques sur les sites distants donc pas de compétences dédiées. Il fallait donc une solution qui ne nécessite pas d’intervention manuelle d’un spécialiste » explique Christophe Alessandrini.

Avamar retenu à l’origine pour la sauvegarde des sites distants

Après une étude, la société porte son choix en 2009 sur la solution de sauvegarde Avamar d’EMC qui présente l’intérêt d’éviter les manipulations sur les sites distants. « Du fait de ses capacités de déduplication à la source, Avamar nous permet de réaliser des sauvegardes quotidiennes de l’ensemble de nos sites et de centraliser ces sauvegardes sur notre site central de Labège avec une synchronisation sur le site, à Colomiers pour le PRA » (Colomiers est le second site toulousain de la société, la ville se situant en bordure de l’aéroport de Toulouse Blagnac).

Latelec est l'un des champions mondiaux des systèmes d'interconnexion

Lionel Colas, le responsable de l’exploitation de Latelec, souligne le bon déroulement de la mise en oeuvre de la solution d’Avamar. « L’installation des baies s’est bien passée et on a interconnecté facilement la solution Avamar avec le réseau existant. L’installation des agents de sauvegarde s’est réalisée très rapidement. L’administration se fait de façon simple avec une console unique et une remontée de toutes les informations de sauvegarde et de contrôle dans cette console ».

Pour Christophe Alessandrini et Lionel Colas, le responsable de l’exploitation de Latelec, l’autre point fort d’Avamar est l’automatisation complète de la chaîne de sauvegarde et la rapidité de remontée des informations des sites distants vers le siège. « Une donnée créée dans la journée dans n’importe lequel de nos sites est rapatriée le soir même sur le site de Labège, puis répliquée sur le site de PRA de Coulomiers », explique ainsi Christophe Alessandrini. « Le système Avamar permet à la société de sauvegarder l’intégralité des données des données bureautiques ainsi que l’ensemble des données techniques créées par les bureaux d’études (notamment les plans Catia) ».

Une infrastructure initiale finalement étendue au siège de Labège

Après deux ans d’utilisation, Latelec s’avoue tellement séduit par la solution qu’il décide d’étendre le périmètre couvert par Avamar à la sauvegarde des systèmes du site de Labège, qui héberge notamment les plates-formes informatiques virtualisées sous VMware de la société. « Vu la robustesse de la solution, nous avons décidé de lui confier la sauvegarde de l’ensemble du périmètre Latelec » indique Lionel Colas. Pour ce faire, la société remplace en 2011 son appliance d’origine, par une appliance plus récente avec encore plus de capacité et de performances. « On a récupéré l’ensemble des données de l’ancienne baie sur la nouvelle et la migration s’est effectuée sans interruption perceptible de façon transparente pour les sites distants », ajoute-t-il.

Désormais, la technologie Avamar couvre la totalité du périmètre informatique de Latelec et la firme dispose d’une dizaine de To de données dédupliqués après près de 2 ans et demi de fonctionnement. Ces 10 To représentent environ 40 To de données non dédupliquées, selon Christophe Allessandrini.

Pour le responsable informatique, le ROI de la solution a été rapide (12 à 14 mois). « on n’a pas trouvé de concurrent sur ce type de fonctions avec de la déduplication à la source et capable de répondre aux exigences de protection de données que demandent nos clients, qui sont tous des géants de l’aéronautique. Avamar nous permet de passer haut la main les audits de ces clients », conclut-il.