Julien Simon - VP Ingénierie, Criteo

Fondée en 2005, Criteo est sans doute la start-up française qui a connu la plus forte croissance de ces trois dernières années puisqu’elle a vu son chiffre d’affaires passer de 0 à 200 M$ en trois ans. Entre la mi-2008 et la mi-2011, ses effectifs ont quant à eux bondi de 20 à 400 salariés. La société est aujourd’hui présente dans plus de 20 pays.

Criteo est un spécialiste du marketing en ligne. La technologie de reciblage publicitaire qu’a développée la société permet de personnaliser les publicités de façon à ramener un internaute qui a quitté un site de commerce en ligne vers ce site au travers de bannières ciblées. Chaque bannière, créée en temps réel – la firme en délivre plusieurs centaines de millions par jour avec des pics de plus de 1 million par minute – affiche des recommandations produits spécifiques basées sur l’historique de navigation des visiteurs du site. L’objectif est de tenter de fidéliser les visiteurs des sites marchands. La technologie de la firme a séduit de grands clients comme BrandAlley, Kiabi, La Redoute, Meetic ou Price Minister en France, Circuit City ou OverStock aux États-Unis. Plus fort, Criteo a été sélectionné par la régie publicitaire de Microsoft comme son partenaire privilégié en Europe pour le reciblage publicitaire.

Criteo en bref

Le Cerfacs à Toulouse

Fondée en 2005, Criteo propose une solution de reciblage publicitaire personnalisée au clic (CPC) à l’échelle mondiale.

La technologie de Criteo permet aux sites e-commerce de re-engager les prospects qui viennent de quitter leur site, par l’intermédiaire de bannières publicitaires dynamiques personnalisées. Celles-ci contiennent des recommandations produits spécifiques, générées en temps réel pour chaque individu. Les bannières personnalisées de Criteo offrent des résultats bien supérieurs aux bannières publicitaires classiques ou encore à ceux des solutions de reciblage simple en termes de taux de clics, de conversions et d’augmentation du panier moyen. Criteo compte aujourd’hui quelque 1200 clients dans le monde.

Secteur d’activité

  • Internet

Sites

  • Palo Alto (Siège) et Paris , France

Solution retenue

  • Isilon X200

Bénéfices constatés

  • Volumétrie de 360 To
  • Simplicité d’administration
  • Performances améliorées
  • Evolutivité sans interruption de service

La matière première de Criteo est sa connaissance des clients, une connaissance acquise via l’amassage de milliards d’informations unitaires qu’il lui faut stocker et traiter. Criteo accumule ainsi quotidiennement plusieurs téraoctets de données, qui sont stockés dans cinq data centers répartis dans le monde. Comme l’explique Julien Simon, le vice-président en charge de l’ingénierie de la société, « Nous opérons dans le domaine du web et nous avons donc à traiter des volumétries internet élevées, en forte progression, ce qui se traduit par une forte augmentation de nos besoins de stockage, mais aussi de nos besoins de traitement puisque l’objectif est d’agréger ces données et de les traiter pour améliorer la personnalisation des publicités que nous diffusons ».

Faire face à l’explosion des besoins de stockage

L’explosion de ce volume de données a donc amené la firme à refondre son principal centre de calcul et à s’intéresser à l’offre de stockage Big Data d’EMC, la gamme de stockage en cluster Isilon. Comme l’explique Julien Simon, il fallait trouver une solution fiable, performante, capable de gérer de très forte volumétrie de stockage et ce, sans nécessiter une administration complexe ». Le choix de Criteo s’est finalement porté sur un cluster X200 d’Isilon, pour être exact sur un cluster de dix nœuds de stockage X200 d’une capacité initiale de 360 To. Ce cluster héberge les données destinées à être traitées par le cluster analytique Hadoop qu’a par ailleurs bâti la société.

« Les fonctionnalités qui nous plaisent le plus chez Isilon sont la capacité à monter en charge très haut puisque l’on peut dépasser sans problème le pétaoctet de stockage » explique Julien Simon. « Nous avons déjà utilisé des systèmes de plusieurs centaines de To et on sait que cela marche bien ». Un autre point important mis en avant par Criteo est l’aptitude des clusters Isilon à évoluer sans interruption de service par simple ajout de nœud, une caractéristique jugée essentielle dans des environnements web qui fonctionnent 24h/24 et 7 jours sur 7. Enfin le dernier point qui a séduit la firme est la simplicité d’administration des clusters Isilon « Nous n’avons pas dix personnes dédiées à la gestion de nos systèmes de stockage et il est donc important que ces systèmes nécessitent peu d’administration » .

Un bilan jugé très positif

Au final, Julien Simon indique que l’acquisition d’un système de stockage en cluster Isilon a permis à la firme de centraliser ses données sur un système de stockage unique et de rompre avec le système d’îlots antérieur. Le responsable de l’ingénierie de Criteo indique aussi apprécier la sécurité des systèmes Isilon ainsi que leurs performances. Et de conclure : « On a eu une bonne expérience et on aura sans doute la possibilité de monter d’autres clusters de stockage peut-être dans d’autres pays, dans d’autres datacenters et assez naturellement on verra si on le refait avec Isilon… C’est probable ».