SunGard Availability Services, le spécialiste de la continuité d’activité et de la reprise après désastre, a noué un étroit partenariat avec EMC pour concevoir le service Data Domain as a Service, qui comme son nom l’indique permet aux entreprises de bénéficier d’un service sécurisé de sauvegarde de leurs données basé sur les appliances de sauvegarde et de déduplication Data Domain. Le tout avec réplication des données locales vers des systèmes Data Domain situés dans les locaux de SunGard.

Une disponibilité optimale couplée à l’expertise reconnue de SunGard

DDaaS est une service de disponibilité des données qui permet d’externaliser automatiquement les sauvegardes, d’accroître leur fiabilité en s’affranchissant de la sauvegarde sur bandes, d’assurer la pérennité des sauvegardes et des données associées grâce aux contrôles effectués, d’améliorer la disponibilité et la fiabilité des données répliquées, de réduire les risques liés à l’externalisation en minimisant les manipulations et interventions humaines, de réduire et de maîtriser les coûts, le budget étant exclusivement visible.

Dans une optique de continuité, DDaaS améliore la disponibilité des copies de sauvegarde, réduit le temps de redémarrage en diminuant le temps de restauration, améliore la perte de données acceptable, agit sur l’intégrité des données grâce au service de supervision active des boîtiers et de la réplication, donne une visibilité sur la qualité des sauvegardes et permet d’anticiper tout problème, notamment de capacité.

DDaaS s’appuie aussi sur l’expertise reconnue de SunGard, un acteur majeur de la continuité d’activité en mesure de s’engager, auprès de ses clients, à redémarrer leurs activités critiques dans les délais souhaités. DDaaS associé aux solutions de continuité de SunGard permet d’avoir ses données répliquées et prêtes à être restaurées directement sur le centre de secours choisi. Les temps de redémarrage sont réduits, la sécurité est optimum.

A propos de SunGard

Secteur d’activité

  • Continuité de service

Sites et expertise

  • Plus de 80 datacenters haut de gamme reliés par un réseau dédié redondant (465 000 m2 d’espace d’hébergement hautement sécurisés)
  • 2500 collaborateurs disposant d’une grande expérience en continuité d’activité
  • Taux de réussite de 100% en secours réel

L’offre DDaaS, disponible depuis la rentrée 2011, propose un service d’externalisation – totale ou partielle – des équipements et de certains processus de sauvegarde. Elle est déclinée en trois formules baptisées Essentiel, Avancé et Intégral. La première s’adresse aux entreprises qui disposent déjà de solutions de sauvegarde Data Domain et qui souhaitent pouvoir répliquer leurs données chez un prestataire externe pour se prémunir contre les désastres. Dans ce mode, le client continue à posséder et à gérer ses appliances et réplique vers un boîtier Data Domain qui lui est dédié chez SunGard.

En mode Avancé, SunGard fournit le ou les boîtiers Data Domain chez le client mais lui laisse la maîtrise partielle du boîtier local. En revanche, SunGard opère le boîtier Data Domain situé dans ses locaux à des fins de réplication. En mode Intégral, enfin, SunGard fournit et gère intégralement les boîtiers Data Domain pour le compte du client, une prestation qui inclut le suivi des sauvegardes et un reporting complet (disponible pour les principaux logiciels de sauvegarde du marché dont EMC NetWorker, Symantec Netbackup et BackupExec, IBM Tivoli Storage Manager, HP Data Protector, CA ArcServe, Commvault Galaxy et Atempo TiNA).

Remplacer la bande tout en maintenant l’externalisation des données

L’idée de l’offre Data Domain as a Service est né d’un double constat, explique Michel Claude, le responsable des offres chez SunGard Availability Services France. « On constatait fréquemment chez nos clients des difficultés à reprendre leurs données sur la base de bandes. Sans avoir de solutions pertinentes en la matière. (…) Depuis longtemps la bande a ses limites. On a l’habitude de dire que lorsqu’une cartouche tombe, il reste des octets sur la moquette. En tant que fournisseur de continuité, on a quelques centaines de clients qui font des tests réguliers et l’on voit bien les taux d’échecs. Les problèmes de la bande sont une réalité ». Pour Michel Claude, les technologies de sauvegarde sur disque, comme celles que propose Data Domain, permettent d’éliminer totalement ces problèmes. « On a une cinquantaine de clients qui utilisent déjà nos solutions de sauvegarde sur disque et on a zéro échec sur cette solution. Ce n’est pas du fantasme, c’est la réalité. Et puis l’argument de la vitesse de restauration est fort : avec la bande, il faut charger les bandes, charger les catalogues, ensuite on a des contentions. Avec le disque on restaure en parallèle et donc à la vitesse de l’élément le plus faible (réseau ou fond de panier des serveurs). »

L’intérêt de SunGard pour Data Domain a donc été tout naturel, d’autant que la société était aux premières loges pour observer le succès grandissant d’EMC sur ce marché. « En discutant avec des grands clients hermétiques à notre offre actuelle d’infogérance, on voyait que Data Domain était une technologie à laquelle nombre d’entre eux s’intéressaient. » En lançant l’offre DDaaS, SunGard entend apporter une vraie valeur ajoutée.

DDaaS : des boîtiers et un service fourni par SunGard

Le premier atout est qu’avec DDaaS, le client n’a pas à se préoccuper de la mise en place, de la configuration et de la supervision des appliances Data Domain. Cette gestion est assurée de façon centralisé 24h/24, 7j/7 par les équipes de Sungard. De même DDaaS propose en standard ou en option, selon la formule retenue, des services comme le suivi des jobs de sauvegarde, la supervision des liens télécoms, le reporting… Enfin, l’offre est facturée en mode opex : « Le client n’achète pas les boîtiers. Il achète un service pour trois ans avec une redevance annuelle. La facturation ne se fait pas au Go. En fonction des attentes de volumétrie, de la réplication ou non de tout ou partie des données, on détermine les boîtiers adéquats et un prix forfaitaire est défini », explique Michel Claude.

L'architecture du service DDaaS

Une offre qui repose sur des boitiers dédiés à chaque client

En l’état, l’offre côté Sungard ne repose pas sur des boîtiers mutualisés mais sur des équipements dédiés à chaque client. « On a mis entre parenthèses l’idée d’une mutualisation à la cible chez nous », justifie Michel Claude. « Cela aurait abaissé les coûts, mais on se heurtait a un obstacle historique : la question de la garantie de la confidentialité et aussi de la résolution des problèmes que pourrait poser la gestion de multiples évolutions technologiques des boîtiers clients. (…) On aurait aussi eu à gérer la question des configurations un peu particulières : on a des clients en VTL et d’autres en mode fichiers… Bref, on ne voit pas à ce jour d’intérêt flagrant à mettre en place de la déduplication mutualisée. »