Les nouveaux noeuds Isilon X400

EMC a profité de sa conférence EMC World qui s’est tenue à la fin du mois de mai à Las Vegas pour lancer une nouvelle famille de contrôleurs NAS en Cluster Isilon et pour lever le voile sur la prochaine version de son système d’exploitation Isilon OneFS, nom de code « Mavericks », dont l’objectif est d’apporter des améliorations significatives en termes de performance ainsi que des fonctions de snapshoting et de réplication renforcées. SolutionITPME revient plus en détails sur les informations communiquées lors de la conférence.

Des noeuds plus rapides et plus capacitifs

Des performances en forte hausse avec les nouveaux noeuds X400 (cliquer sur l’image pour agrandir)

Sujal Patel, le patron et cofondateur d’Isilon, a ainsi dévoilé les nouveaux systèmes de stockage Isilon X400 et NL400 deux nœuds destinés à conforter le leadership d’EMC en matière de systèmes de stockage NAS scale-out.

Le X400 est un nœud hybride mixant SSD et disques SATA. Il offre une bande passante en hausse de 90% par rapport aux nœuds X200 antérieurs. Il permet de constituer des clusters pouvant gérer jusqu’à 15,5 Po de données sur un système de fichiers NAS unique et à même de délivrer jusqu’à 100Go/s de débit soutenu. Ces caractéristiques en font un système idéal pour les applications virtualisées à grande échelle, le monde du HPC et de la recherche, et pour les mondes des médias et des sciences de la vie.

Le lancement du X400 s’accompagne du lancement d’un nouveau nœud destiné aux applications nécessitant de très grandes capacités de stockage à faible coût, le NL400. Chaque nœud NL400 est capable d’accueillir 36 disques SATA-2, soit une capacité de 108 To par nœud 4U. Les nœuds NL400 sont parfaits pour les applications d’archivage de données à grande échelle, pour la reprise après sinistre mais aussi pour le stockage de grandes quantités de fichiers dormants.

« Mavericks » : un nouvel OS pour doper les performances dans les environnements d’entreprise

« Mavericks » permettra de réduire la latence en accès aléatoire de façon significative (cliquer sur l’image pour agrandir)

Sujal Patel a aussi profité du salon pour présenter en avant-première la nouvelle version de OneFS, le système d’exploitation des baies Isilon, attendu dans le courant de l’été. Baptisée « Mavericks », cette nouvelle version a été conçue pour apporter des gains importants de performances pour les applications d’entreprise nécessitant des accès aléatoires (Isilon annonce une réduction d’environ 50% de la latence pour les opérations d’entrées/sorties aléatoires). Cette amélioration sera notamment bienvenue dans les environnements virtualisés et pour certains types d’applications de calcul. « Mavericks » apportera aussi le support des API de stockage VMware (VAAI et VASA) ainsi que des fonctions de snapshoting et de clonage renforcées.

De quoi là encore séduire les entreprises à la recherche d’une solution évolutive et économique pour leurs environnements de serveurs virtualisés (rappelons qu’un cluster Isilon peut être constitué de 3 à 144 nœuds en cluster, de quoi répondre aux besoins d’une large palette de clients, des PME aux grands acteurs du cloud). « Mavericks » renforcera aussi les capacités des clusters Isilon pour les environnements critiques grâce à des capacités de réplication améliorées qui permettront le fail-over et le fail-back entre clusters en un seul clic de souris.

Enfin, « Mavericks » incorporera une nouvelle interface de programmation RESTful permettant aux développeurs de solutions d’orchestration et d’automatisation d’interfacer leurs solutions de façon simple avec les capacités des clusters Isilon, une évolution qui devrait permettre aux entreprises d’automatiser simplement des clouds s’appuyant sur une couche de stockage NAS en Cluster Isilon.