Pocket

EMC a récemment mis à jour sa solution de sauvegarde NetWorker en version 8, une version dont l’objectif est de permettre de gérer depuis un point unique l’ensemble des opérations de protection de données d’une entreprise mais aussi d’apporter plus de souplesse et de performance dans la gestion des sauvegardes, notamment en fournissant un pont d’intégration avec les solutions de sauvegarde sur disque dédupliquée d’Avamar et de Data Domain. Ce faisant, EMC permet une transition en douceur de la sauvegarde traditionnelle sur bande vers des environnements de sauvegarde modernes.

La nouvelle version de NetWorker fournit plusieurs avantages clés dont :

  • Le contrôle centralisé des sauvegardes sur bandes traditionnelles et des environnements de sauvegarde sur disques dédupliquée.
  • Un support très amélioré des environnements virtuels
  • Une intégration transparente avec les environnements EMC Avamar et EMC Data Domain, qui permet de réduire très sensiblement le volume de données qui transite sur le réseau lors des opérations de sauvegarde ainsi que le volume de données sauvegardées. Le tout sans impact sur les processus et les workflow existants de sauvegarde.
  • Des fonctions avancées de sauvegarde sur disques et de support des snapshots et de la réplication, ainsi que la possibilité de sauvegarder sur disque et d’externaliser les sauvegardes vers le cloud.
  • Des fonctions avancées de sécurité et de reporting, avec par exemple une intégration avec la technologie de sauvegarde en continu (CDP) EMC Recoverpoint qui permet un RPO proche de zéro.
  • Des fonctions de protection avancées contre les erreurs et la corruption de bandes afin de maximiser les chances de succès lors de la restauration depuis des bandes.
  • Un support très amélioré des applications Microsoft afin d’étendre la protection de NetWorker aux environnements SQL Server, Hyper-V, SharePoint…

 

Faciliter la transition vers des environnements de sauvegarde modernes

NetWorker 8.0 inclut une intégration renforcée avec les solutions de sauvegarde dédupliquée de Data Domain

NetWorker 8.0 pousse l’intégration avec Data Domain à un nouveau niveau avec l’intégration de la technologie DD Boost, qui permet de faire effectuer par les serveurs de sauvegarde une partie du travail de déduplication. Cette intégration dope sensiblement les performances de sauvegarde et apporte aussi d’autres bénéfices comme le contrôle des opérations de clonage et de réplication, et des fonctions avancées de monitoring et de reporting.

Le logiciel renforce aussi l’intégration de NetWorker avec les Proxies VADP (VMware APIs for Data Protection) et avec les file systems des VM. Cette intégration permet de doubler la vitesse des sauvegardes en environnements virtualisés et permet aussi de réduire de 80 à 90 % le trafic réseau lors des sauvegardes.

NetWorker 8.0 est aussi capable de gérer des clones sur bande depuis une cible de sauvegarde Avamar et le processus de clonage suit le même workflow que les autres opérations de clonage. Lorsqu’un set de sauvegarde est cloné sur bande, les données sont réhydratées depuis l’appliance Avamar, ce qui permet de restaurer la bande depuis tout système, y compris sans accès à l’appliance Avamar.

Un support étendu des environnements Microsoft

NetWorker 8.0 inclut un support très amélioré des environnements et applications Microsoft.

NetWorker 8.0 fournit aussi des améliorations très importantes pour la protection des environnements Microsoft. EMC a largement enrichi le module NetWorker pour les applications Microsoft (NMM), ce qui permet par exemple aux utilisateurs d’effectuer des restaurations beaucoup plus granulaires dans les environnements Exchange, SharePoint et Hyper-V. Concrètement la fonction de restauration granulaire (GLR, Granular Level Recovery), accessible depuis NMM, permet de monter le système de fichiers directement depuis la sauvegarde et de réaliser les opérations de récupération de fichiers. De cette façon il n’est plus utile de restaurer l’intégralité d’un jeu de sauvegarde, mais seulement les éléments que l’on souhaite restaurer.

Le support de Data Domain Boost a aussi été étendu aux environnements Hyper-V et SQL, et le support existant de DD Boost pour Exchange et SharePoint permet de réduire fortement les temps de sauvegarde.

Pour SQL Server, NetWorker 8.0 apporte le support de SQL Server 2012 et surtout le module NetWorker pour SQL a été fondu dans le module NetWorker pour Windows. Au passage, cela inclut un support complet de SQL VDI (Virtual Device Interface) pour le support des journaux de transactions, ainsi que le support de l’API VSS (Volume Shadow Copy Service) de Microsoft. L’ensemble de ces modifications font de NetWorker la solution la plus complète pour la sauvegarde des environnements SQL Server.

Enfin, pour ce qui est de la simplicité d’utilisation, NetWorker 8.0 arrive avec de nouveaux jeux d’assistants de configuration permettant de simplifier grandement la configuration et l’utilisation du logiciel dans les environnements Exchange, SharePoint et SQL Server.

Pocket