Rick Devenuti, le président de la division IIG d’EMC lors de son discours d’ouverture de Momentum 2012

La 19ème édition de Momentum, la conférence organisée par EMC pour les utilisateurs de Documentum, s’est tenue à Vienne en Autriche du 5 au 8 novembre et a été marquée par une kyrielle d’annonces produits.

EMC a ainsi profité de la conférence pour dévoiler Documentum Platform 7.0, la toute nouvelle plate-forme documentaire du groupe, une version conçue notamment pour accélérer les déploiements de Documentum pour les environnements de cloud privés reposant sur VMware. Le lancement de cette nouvelle mouture s’accompagne de celui d’EMC Captiva 7.0, la plate-forme de dématérialisation du groupe, qui permet notamment d’acquérir et de traiter des documents papiers, télécopie et autres formes de documents pour les convertir en données numériques. Captiva 7.0 simplifie le développement et les déploiements de projets de capture de documents en entreprise.

EMC a également annoncé EMC Documentum xCP 2.0, une plate-forme conçue pour le développement et le déploiement de solutions avancées orientées métier et de « case management », et EMC Documentum Information Rights Management (IRM) 5.1. sa solution de gestion et de suivi de contenus protégés. Une nouvelle version de SourceOne File Intelligence (4.7) a également été présentée. SourceOne File Intelligence permet d’identifier, accéder, classer et gérer des contenus répartis dans l’ensemble de l’entreprise. La société a aussi dévoilé SourceOne eDiscovery (en fait la version 4.7 de Kazeon), sa solution de eDiscovery et d’Early Case Assessment (ECA). SourceOne eDiscovery permet de simplifier l’identification, la collecte ainsi que la conservation de l’information par les départements juridiques et IT, et permet aussi de s’assurer de la conformité des informations.

Ouverture vers le Cloud

Syncplicity permet de synchroniser des documents stockés sur la plate-forme Documentum avec des terminaux nomades iOS ou Android

Momentum, a enfin été l’occasion pour EMC d’annoncer l’intégration, pour la première fois, des technologies de Syncplicity avec un de ses produits, en l’occurrence, Documentum 7.0. Fondé à Menlo Park, en Californie, Syncplicity a été acquis par EMC en mai dernier, durant EMC World 2012. Sa technologie, permet à des utilisateurs individuels et à des entreprises de disposer de capacités avancées de synchronisation et de partage de fichiers entre de multiples terminaux. Syncplicity propose en quelque sorte des services de type dropbox pour les entreprises.

Vendu comme un service en mode SaaS, Syncplicity se distingue de dropbox par ses fonctions avancées d’authentification, d’administration, de sécurité et d’audit. La solution de synchronisation supporte ainsi l’authentification via Active Directory, OpenID ou SAML, permet la définition de politiques de gestion d’information et de terminaux, supporte l’effacement à distance des données sur les terminaux nomades (en cas de vol par exemple) et dispose de fonctions avancées de reporting. Bref elle fournit tous les services d’administration, de gouvernance et de protection de données dont l’absence fait de dropbox un repoussoir pour les entreprises.

A l’occasion d’EMC World, en mai, EMC avait annoncé avoir pour priorité d’intégrer les technologies de Syncplicity au portefeuille de sa division Information Intelligence, qui comprend notamment la solution de gestion de contenus Documentum. C’est désormais chose faite et les utilisateurs du système de gestion de contenus peuvent désormais partager ou synchroniser des données sur tout type de terminal fixe ou mobile (iOS et Android) depuis Documentum.