sigems_datacenter1

Le datacenter de Sigems à Villeveuve sur Lot dispose de sept salles de dernière génération reliée à l’extérieur par des liaisons fibres à 10 Gbit/s

Créée il y a 30 ans, la société villeneuvoise SIGEMS s’est forgée une solide réputation dans le créneau de la santé. A la fois éditeur d’applications pour la gestion médicale et hébergeur, elle fournit à 300 clients dans le secteur de la santé  – principalement des cliniques privées – des prestations d’installation, de maintenance et de développement de leurs systèmes informatiques. La PME a également obtenu l’agrément d’hébergeur de données de santé (ASIP Santé), délivré par le ministère référent. Ce précieux sésame l’autorise à héberger tout ou partie des données informatiques de cliniques ou centres hospitaliers, qu’il s’agisse de la gestion, des données liées au personnel ou des dossiers patients.

2,5 millions d’euros investis dans une infrastructure cloud

Etre hébergeur de santé est néanmoins une lourde responsabilité qui implique en contre-partie d’importants investissements, à la fois pour pouvoir répondre à la demande mais aussi pour garantir le maximum de sécurité. Pour SIGEMS, il fallait mettre en place une nouvelle offre, et donc, revoir son infrastructure de fond en comble. Deux ans de réflexion auront été nécessaires cependant avant que SIGEMS ne décide d’investir 2,5 millions d’euros dans le déploiement d’une infrastructure entièrement basée sur le Cloud. « Le nuage est arrivé au bon moment. Nous avions déjà cette optique d’aller vers une offre multi-site, mais les offres de Cloud Privé nous ont permis d’aller plus loin» explique Dominique Nogueira, Directeur de SIGEMS Datacenter, l’activité qui porte les services d’hébergement et d’externalisation du groupe SIGEMS.

Le projet en bref

sigems_logo

Secteur d’activité

  • Santé

Sigems en chiffres

  • 5 millions de chiffre d’affaires
  • 50 employés

Challenge

  • Offrir à ses clients une infrastructure suffisamment fiable et sécurisée
  • Déploiement d’un Cloud Privé
  • Prise en compte des environnements physiques

Solutions retenues

  • Plusieurs baies EMC VNX
  • Deux clusters EMC VPLEX Metro
  • Logiciel de gestion EMC Unisphere

En Décembre 2011, la société fait le choix de trois partenaires forts, EMC, Cisco et VMware. L’alliance de leurs technologies permettant de répondre à tous ses besoins : haute disponibilité, site géographique distants, PCA, PRA. « Ces trois acteurs nous ont aussi permis de renforcer notre différence et notre valeur», indique Dominique Nogueira.

Le démarrage du projet coïncide avec la sortie des baies VNX, plus performantes, qui tombent à pic pour ce projet. L’infrastructure mise en place combine les serveurs UCS de Cisco avec l’hyperviseur vSphère et la suite vCloud Director de VMware ainsi que des baies de stockage VNX. La technologie VPLEX Metro vient ajouter une couche de virtualisation au stockage, et est répartie sur deux datacenters distants afin d’assurer également une très haute disponibilité. A peine trois mois ont été nécessaires pour mettre en place cette nouvelle architecture.

La solution VPLEX plébiscitée

VPLEX Metro a particulièrement séduit SIGEMS. Avant de faire le choix de cette technologie, SIGEMS avait évalué d’autres fournisseurs. «Tous avaient des solutions horizontales, ou transversales, mais nous ne voulions pas tomber sur un choix unitaire, et être pieds et mains liées dans une architecture. Le fait que VPLEX soit agnostique au niveau du stockage nous apporte une ouverture possible vers d’autres choix d’adhérence avec VMware, le cas échéant» ajoute Dominique Nogueira.

VPLEX crée un pool de ressources coopératif dans toute la pile, avec déplacement dynamique des applications et des données d’un site à l’autre et entre fournisseurs de services. Pour SIGEMS, son avantage est de supprimer les frontières physiques : les utilisateurs ont accès à une copie des données, quelque soit l’endroit où elles se trouvent. Elle permet de disposer exactement des mêmes informations sur deux sites distincts, accessibles en même temps. Elle permet aussi la présence de clusters hôtes virtuels et physiques à différents endroits géographiques, tout en garantissant la disponibilité des mêmes informations sur deux sites distincts, accessibles en même temps. La charge est ainsi distribuée de manière transparente entre sites. En cas de problème, ou de désastre entraînant l’interruption d’un des datacenters, il est possible de redémarrer sur le site resté actif.

« Les clients doivent se sentir bien dans leur infrastructure
même si elle est externalisée »

Dominique Nogueira, Directeur DataCenter de Sigems

 Un portail innovant pour les acteurs du secteur de la santé

Aujourd’hui, pas moins de 300 établissements de santé peuvent accéder à ce Cloud Santé en mode SaaS. La société compte mettre en place un portail de services innovants grâce à VMware vCloud Director. L’objectif : délivrer une prestation de service à la demande, tout en permettant aux clients de « se sentir bien dans leur infrastructure même si elle est externalisée» conclut Dominique Nogueira.

Pour chacun de ses clients, SIGEMS construit un modèle applicatif dans un environnement complet. Ce qui pouvait prendre entre six mois et un an auparavant requiert aujourd’hui trois fois moins de temps. Une innovation qui paie. Par exemple, la clinique de l’Abbaye de Fécamp (Seine-Maritime) qui a été le premier client de Sigems à migrer ses applications dans ce cloud et a particulièrement apprécié  la rapidité de mise en œuvre de sa solution. Pour les utilisateurs, notamment, la migration a été totalement transparente car les personnels continuent à disposer des mêmes interfaces utilisateurs qu’auparavant.