Au début du mois de septembre EMC a refondu son offre de baies de stockage milieu de gamme en dévoilant la seconde génération de ses systèmes de stockage VNX, une nouvelle génération conçue notamment pour tirer un bien meilleur parti de la mémoire Flash et des capacités des processeurs multicoeurs d’Intel.

Ces caractéristiques sont idéales pour le déploiement d’applications VDI, explique Emmanuel Bernard un vSpecialist chez EMC France. « La nouvelle architecture matérielle et logicielle des nouveaux VNX permet de supporter bien plus de machines virtuelles par baies » confirme E. Bernard. D’ailleurs la première architecture de référence annoncée avec la baie a été une nouvelle architecture pour le déploiement de XenDesktop v7 sur  les VNX de nouvelle génération.

Depuis le début 2013, le nombre de projets VDI de moyenne et grande taille a considérablement progressé. Le département Les équipes de vente et consulting d’EMC ont ainsi mené au moins une quarantaine de projets comprenant entre 500 et 5000  postes virtualisés sur les trois premiers trimestres de l’année, un nombre qui marque une nette accélération au cours des 18 derniers mois.

« La nouvelle architecture matérielle et logicielle des nouveaux VNX permet de supporter bien plus de machines virtuelles par baies »

« Ce qui nous rend légitimes sur le VDI  est qu’une infrastructure de postes de travail virtualisés nécessite un stockage adapté et dimensionné correctement. Il faut que l’infrastructure soit performante et résiliente, sous peine de voir la qualité de service et l’expérience utilisateur se dégrader ». Et comme l’explique Emmanuel Bernard, en la matière la technologie MCx des nouvelles baies VNX va bien au delà de ce que proposent les baies de milieu de gamme traditionnelles et de ce que pouvait proposer la précédente génération de baies VNX (voir schéma ci-dessous).

Comparaison du nombre de machines virtuelles supportées par une configuration VSPEX à base de VNX 5700 (ancienne génération) et de VNX 5800 (nouvelle génération).

Comparaison du nombre de machines virtuelles supportées par une configuration VSPEX à base de VNX 5700 (ancienne génération) et de VNX 5800 (nouvelle génération).

La gestion améliorée des processeurs multicoeurs et les optimisations  spécifiques pour la gestion du disque Flash permettent ainsi selon lui de faire face aux schémas d’E/S très déséquilibrés des machines virtuelles desktop, qui ont des schémas d’utilisation des ressources disque bien plus aléatoire que ceux des machines virtuelles serveurs traditionnelles. La gestion du cache en lecture et en écriture via FastCache est aussi parfaitement adaptée au VDI, les VM Desktop générant beaucoup d’écritures. Pour les projets VDI les plus exigeants, EMC propose aussi désormais une baie VNX 100% Flash. Il est à noter que les dernières baies VNX apportent un dernier atout pour le VDI : le support de la déduplication, une fonction particulièrement intéressante dans les environnements de postes de travail virtualisés lorsqu’on désire conserver des VM copmplètes et non des clones d’une image de référence.

Une offre qui va du matériel au logiciel en passant par les services

Si les nouvelles baies VNX sont un élément clé du dispositif VDI d’EMC, un autre atout du constructeur est que son catalogue couvre aussi d’autres pans nécessaires pour le VDI comme la sécurité avec RSA, la sauvegarde et la restauration en mode self-service avec Avamar ou la gestion de la synchronisation et du partage de données Syncplicity qui permet d’offrir des fonctionnalités de type « DropBox » d’entreprise et des fonctions de collaboration dans les environnements VDI. Cette solution est totalement administrable et sécurisée et soit en mode on premise ou dans le Cloud.

Les équipes services d’EMC interviennent aussi aux côtés de leurs clients dans plusieurs types de scénarios qui vont de l’aide au dimensionnement et au conseil sur les meilleures pratiques au déploiement d’une infrastructure VDI complète, en passant par la mise en place de POC (Proof of Concept). « Nous sommes capables de mener un projet complet pour les clients en partant de l’amont (définition des profils d’usage, évaluation des applications et du comportementdes utilisateurs), puis en travaillant sur le design de l’architecture, l’analyse du traitement des applications (virtualisation complète de l’environnement utilisateur ou présentation d’applications), sur le déploiement et le transfert de compétences) » explique ainsi Emmanuel Bernard.

Il est à noter que les équipes EMC interviennent tout aussi bien sur des projets Citrix XenDesktop que sur des projets VMware Horizon View. D’ailleurs des architectures de références VSPEX sont proposées autour des baies VNX pour ces deux environnements. Récemment VCE, la co-entreprise d’EMC, Cisco et VMware a également lancé de nouveaux vBlock intégrant les dernières baies VNX  et optimisés pour le VDI.