La protection des données est devenue un défi pour les équipes informatiques du fait de la complexité croissante des chaînes applicatives,  de la virtualisation massive des infrastructures et de la réduction des fenêtres de sauvegarde liée aux exigences de disponibilité continue de la plupart des applications. De plus, la sédimentation de multiples générations de systèmes au sein des datacenters s’est peu à peu traduite par une fragmentation des systèmes de protection de données qui rend très délicate la mise en place de processus de sauvegardes fiables et efficaces.

Pour s’attaquer à ce problème, EMC a travaillé sur deux axes essentiels avec tout d’abord le développement d’une architecture matérielle de stockage spécifiquement adaptée aux besoins de protection des données (sauvegarde et archivage) et de reprise après sinistre, mais également la modernisation de son offre de sauvegarde logicielle afin de proposer des intégrations étroites avec les grandes applications et plates-formes du marché. Dans des articles précédents nous avions déjà évoqué les travaux d’intégration réalisés pour les environnements Microsoft et Oracle. Cette fois-ci, c’est aux environnements virtualisés avec VMware que nous nous intéressons.

Dans le courant de l’été 2013, EMC a mis à jour ses logiciels de sauvegarde Avamar (en version 7.0) et Networker (en version 8.1) améliorant de façon significative l’intégration et les performances de ses outils de sauvegarde avec les plates-formes VMware.

Avamar au cœur de la sauvegarde des environnements virtualisés VMware

Comme l’explique Charles Proust, expert de la protection des données chez EMC France, la solution Avamar est devenue la technologie de référence d’EMC pour la sauvegarde des environnements VMware.  Avamar permet de réaliser des sauvegardes des VM en mode image en s’appuyant  sur les API CBT (Changed Block Tracking) de vSphere ESXi pour optimiser les sauvegardes et la restauration dans les environnements VMware. « Ce qui est important dans ce mode est que l’on n’a pas d’agent sur les VM.  L’intégration avec les API CBT nous permet également d’optimiser les volumes de données sauvegardés, en ne sauvegardant que les données modifiées », ce qui permet aussi de doper les performances et de réduire les volumes de données qui transitent sur le réseau. Ce volume de données est réduit encore plus par  l’utilisation de la déduplication.

Un des points forts d’Avamar est la possibilité de déléguer les tâches de sauvegarde par rôle. Ainsi, il est possible de déléguer aux administrateurs VMware la gestion de la sauvegarde et de la restauration des VM – via un plug-in Avamar pour vCenter – tout en laissant aux métiers la gestion de la restauration des données applicatives en mode fichiers (disponible sous Windows, Red Hat et Suse).  Un autre point fort est la possibilité de lier des stratégies de sauvegarde à des vApp (des chaînes applicatives composées de plusieurs VM). Ainsi si de nouvelles VM sont intégrées à une vApp, Avamar les découvre automatiquement et les intègre à la stratégie de sauvegarde déjà définie pour cette vApp et ce sans intervention manuelle supplémentaire.

Une intégration avancée aux infrastructures DataDomain           

Grâce à l’intégration avec l’infrastructure de sauvegarde dédupliquée DataDomain, il est aussi possible en cas d’incident lourd sur l’infrastructure de production de redémarrer rapidement certaines VM essentielles directement depuis les systèmes de sauvegarde sans passer par une étape de restauration préalable des données sur un système de stockage primaire. La fonction, baptisée « Instant Access » permet de monter l’espace de sauvegarde comme un datastore NFS dans vSphere et de démarrer une VM, par exemple celle hébergeant l’annuaire Active Directory ou la messagerie Exchange. Ce processus prend moins de 2 minutes.

Il est également possible de protéger vCloud Director au moyen d’un plugin logiciel mais ceci n’est pas natif dans la version 7.0 car comme vient de l’annoncer VMware, vCloud director en tant que tel n’existe plus dans vSphere 5.5. Les prochaines versions d’Avamar offrirons cette fonctionnalité.

Networker 8.1 profite de toutes ces innovations, puisqu’il intègre désormais la technologie Avamar pour la sauvegarde et la restauration des environnements vSphere. « Dans les environnements VMware, les deux produits vont donc désormais évoluer à isofonctionnalité », ce qui fait que toute amélioration apportée à Avamar sera automatiquement intégrée à Networker.

En savoir plus :

• Le site sur la sauvegarde des environnements VMware d’EMC