Les entreprises doivent de plus en plus faire fonctionner leurs applications 24h sur 24, 7 jours sur 7 et se tournent vers des solutions techniques à même d’assurer la continuité de leur exploitation informatique, des projets qui s’inscrivent en général dans un cadre d’accélération de la virtualisation de leurs infrastructures et dans une migration générale vers des solutions de cloud interne. Pour répondre à leurs besoins, EMC a récemment basculé ses offres de disponibilité, basées sur les technologies VPLEX et RecoverPoint dans son portefeuille de solutions de protection de données.

Comme l’explique François-Christophe JEAN, un consultant technique au sein de la division de protection de données d’EMC en charge de ces offres, la logique de cette réorganisation du portefeuille de solutions EMC est de répondre aux besoins de protection des données de sociétés qui ont des besoins de RPO proche de zéro ou des besoins de fonctionnement continu de leurs infrastructures.

Le premier niveau est couvert par l’offre RecoverPoint, qui permet d’assurer une réplication à distance en continu des données d’un site primaire vers un site de secours avec un RPO de quelques minutes. RecoverPoint s’appuie sur une technologie de split d’I/O qui permet de dupliquer et de journaliser l’ensemble des opérations d’entrées sorties réalisées sur une baie située sur le datacenter primaire d’une entreprise vers une baie située sur le site de secours de façon à pouvoir remonter une image cohérente des données récentes en cas de défaillance du site primaire. La technologie de split de RecoverPoint est intégrée aux baies d’EMC telles que les VNX et les VMAX et s’appuie sur une appliance matérielle ou logicielle – sous la forme d’une machine virtuelle VMware. Elle vient en complément des solutions de sauvegarde de la marque et permet de reprendre une production informatique avec un RPO quasi-nul et un RTO relativement court. Le RTO n’est pas nul car il faut représenter les volumes aux serveurs. Dans les environnements virtualisés, ce RTO peut toutefois être minimisé via une orchestration du processus de reprise avec VMware Site Recovery Manager, avec lequel RecoverPoint est parfaitement intégré.

 

Principe de fonctionnement d’une solution RecoverPoint

Principe de fonctionnement d’une solution RecoverPoint

Pour les entreprises ayant besoin de continuité d’activité – en clair d’un RPO et d’un RTO nuls-, EMC propose sa solution VPLEX qui permet de mettre en place des infrastructures sur plusieurs datacenters en mode actif/actif afin d’assurer que la production informatique ne sera pas affectée même en cas de sinistre majeur sur un des sites (voir à ce propos l’exemple récent du Conseil Général du Bas-Rhin qui a pu continuer à fonctionner après l’inondation d’un de ses datacenters). VPLEX se présente sous la forme d’une appliance matérielle qui s’intercale entre les serveurs hôtes, virtualisés ou non, et le stockage. Dans son mode local, la solution permet de virtualiser le stockage et de gagner en flexibilité d’exploitation (on peut par exemple déplacer dynamiquement des données, sans aucun impact sur le fonctionnement des applications qui les utilisent). Dans son mode métro, elle permet d’assurer la continuité d’exploitation en cas de maintenance planifiée, de sinistre prévisible (menace d’inondation sur un datacenter…) ou de sinistre imprévu (panne d’alimentation, incendie, désastre…).

Aperçu d’une solution VPLEX

Dans un déploiement typique de VPLEX (ci-dessous en mode Metro ou Geo), un couple d’appliances est déployé sur le datacenter A et un autre couple sur le Datacenter B. En général, une machine virtuelle VPLEX est aussi déployée sur un site tiers et sert de témoin pour la gestion du quorum. Ce témoin permet d’améliorer la disponibilité des applications en cas de perte de lien ou de sinistre catastrophique sur un des pans de l’infrastructure.

Architecture de datacenter en mode actif/actif avec VPLEX Métro

Architecture de datacenter en mode actif/actif avec VPLEX Métro

Il est à noter qu’EMC vient de dévoiler la solution VPLEX Metropoint, qui permet de coupler VPLEX et RecoverPoint, pour concevoir une architecture redondante à trois datacenters, les deux premiers étant en mode actif/actif dans le cadre d’une solution VPLEX Métro, et le troisième étant une réplique assurée par RecoverPoint depuis les deux sites primaires. Une société opérant des applications d’une grande criticité avec des obligations réglementaires fortes, peut ainsi se prémunir contre la défaillance de deux sites et avoir l’assurance de pouvoir redémarrer rapidement depuis un troisième site grâce à la technologie de réplication en continu RecoverPoint. Un autre scénario couvert par la solution est de pouvoir reprendre la production avec une copie « point in time » RecoverPoint précédant une éventuelle corruption de données (liée à une erreur applicative ou à une erreur humaine) qui aurait été répliquée sur les deux sites actifs/actifs protégés par VPLEX.

Architecture d'une solution VPLEX Metropoint

Architecture d’une solution VPLEX Metropoint