Lors de sa conférence utilisateurs EMC World, qui se tenait au début du mois de mai à Las Vegas, EMC ne s’est pas contenté de renouveler son offre de stockage pour les PME avec le lancement de la baie de stockage unifiée VNXe3200. La firme a aussi profité de l’événement pour mettre à jour son offre d’appliances de sauvegarde dédupliquée Data Domain, avec un modèle spécifiquement conçu pour les besoins des PME et des sites distants.

L’offre d’appliances de sauvegarde d’EMC s’est imposée sur le marché de la protection de données avec plus de 2/3 du marché mondial, loin devant ses concurrents dont le premier n’atteint pas 10% du marché. Les utilisateurs ont notamment été séduits par la simplicité de mise en œuvre des appliances de sauvegarde sur disque Data Domain, par leurs performances, mais aussi par leur intégration transparente avec leurs logiciels de backup et avec leurs applications.

Tout naturellement, EMC a décliné son offre pour les PME avec une première baie destinée aux PME et aux agences lancée en 2011, le Data Domain DD160. Cette baie d’entrée de gamme vendue à partir de 8500 € offre une capacité brute de 4 To et un débit plafond de 1,1 Go/h. Le dernier venu de la marque le Data Domain DD2200 vient conforter l’offre d’entrée de gamme en offrant des performances sensiblement supérieures à celles du DD160, qui reste au catalogue.

La nouvelle gamme Data Domain après l'arrivée du DD2200 (cliquer pour agrandir)

La nouvelle gamme Data Domain après l’arrivée du DD2200 (cliquer pour agrandir)

Des performances à même de répondre à la plupart des besoins

Cette solution de protection se présente sous la forme d’une appliance en rack de 2U etoffre une capacité de stockage physique de 7,5 To avec 7 disques et de 17,2 To avec 12 disques. Elle peut ingérer des données à un débit de 4,7 To par heure avec l’usage de la technologie DDBoost et à un débit de 3,5 To par heure sans DDBoost. Selon EMC, le DD2200 est capable de gérer jusqu’à 60 flux de sauvegarde en parallèle – de quoi répondre aux besoins les plus exigeants dans ce segment de marché. Avec l’impact de la déduplication, le constructeur estime que dans le meilleur des cas, la baie configurée à son maximum peut sauvegarder jusqu’à 860 To de données – là encore de quoi faire face aux besoins de la plupart des PME

Le DD 2200 devrait être proposé seul aux environs de 15 000 € HT, et à partir d’environ 18 000 € HT dans un package couplant l’appliance et la suite logicielle de sauvegarde EMC Data Protection Suite (Avamar, Networker, EMC Data Protection Advisor et EMC SourceOne – pour l’archivage de mail et de Sharepoint, notamment). Il est à noter qu’un autre bundle couplant la baie de stockage VNXe 3200 (avec 36 To de capacité disque brute – 9 disques SAS NL de 4To), une baie de sauvegarde Data Domain DD2200 et la suite logicielle de sauvegarde EMC Data Protection Suite sera aussi proposé par le constructeur  à partir de 53000 $, soit sous la barre des 40 000 € HT.

En savoir plus :