Stocker ses données est impératif, mais encore faut-il en assurer la protection de façon efficace. Fort de ce constat, EMC a récemment conçu un package simple et efficace pour les PME, couplant sa baie VNXe3200 avec la dernière-née de ses baies de sauvegarde dédupliquée sur disques, l’appliance Data Domain DD2200.

bandeau_vnxe3200_dd2200

Ce bundle original permet à une PME de s’équiper d’une baie de stockage unifiée de dernière génération offrant des caractéristiques de disponibilité et de performances tout à fait adaptées aux PME et de disposer d’une solution de sauvegarde efficace et performante afin d’assurer sans compromis la protection des données de l’entreprise.

VNXe3200 : une baie de stockage unifiée sans compromis

La baie VNXe3200, lancée à EMC World en mai dernier est l’aboutissement de plus de trois ans de travaux depuis le lancement des premières baies VNXe unifiées pour les PME. Capable d’accueillir de 6 à 150 disques durs via des tiroirs d’extension, elle dispose en standard de 4 ports Ethernet 10Gbit Base-T et peut en accueillir un maximum de 9. Grâce aux dernières puces Intel embarquées sur ses contrôleurs redondants, la baie délivre des performances NAS jusqu’à 3 fois supérieures à celle du précédent VNXe3150 et peut aussi supporter jusqu’à trois fois plus de machines virtuelles que ce que supportait le VNXe3150. Dans une configuration de référence virtualisée VSPEX sous VMware vSphere, EMC estime que la baie peut supporter sans difficulté environ 125 machines virtuelles typiques ou jusqu’à 500 postes de travail en mode VDI. De quoi faire face avec sérénité à la plupart des besoins d’une PME.

Mais la baie ne se limite pas à ces seuls usages puisqu’elle supporte aussi tous les protocoles de partage de fichiers modernes dont NFS 3.x et 4.x ainsi que SMB jusqu’à la version 3.0. Ce support de SMB 3.0 fait d’ailleurs de la baie une excellente solution pour les environnements virtualisés sous Hyper-V et plus généralement pour les environnements Microsoft récents.

La baie supporte également la connectivité Fibre Channel – jusqu’à 8 ports FC 8Gbit/s et plus des 8 ports Ethernet maximum –, en plus des ports Ethernet (utilisés pour le support d’iSCSI et des protocoles NAS : NFS et SMB/CIFS). Elle hérite aussi de la plupart des optimisations apportées par EMC à sa ligne VNX nouvelle génération lancée en septembre 2013 et notamment les optimisations multi cœurs (MCx). En cela, EMC tient les promesses effectuées lors du lancement de la gamme VNXe et l’amène à un niveau de parité fonctionnelle avec sa gamme de baies de stockage d’entreprises VNX.

Le VNXe3200 apporte ainsi un support complet des technologies Flash de la firme et notamment FAST Cache (qui permet d’utiliser des SSD comme cache en lecture/écriture) et Fast VP (pour le tiering automatique de données). La baie supporte aussi le thin provisioning et la déduplication, ainsi que l’ensemble des API VMware (VAAI, VASA) et des API et protocoles Microsoft (ODX, SMB3, SMI-S). Fonctionnellement, elle ne se différencie donc quasiment plus d’une baie VNX de milieu ou de haut de gamme traditionnelle, tout en conservant une tarification très agressive pour une baie de cette catégorie.

DD2200 le parfait complément pour le VNXe3200

Le hasard n’a sans doute pas eu son rôle à jouer dans le fait que la baie de sauvegarde Data Domain DD2200 soit annoncée le même jour que le VNXe3200. Comme l’explique EMC, ce modèle a été spécifiquement conçu pour les besoins des PME et des sites distants.

Ce système de sauvegarde se présente sous la forme d’une appliance en rack de 2U et offre une capacité de stockage physique de 7,5 To avec 7 disques et de 17,2 To avec 12 disques. Elle peut ingérer des données à un débit de 4,7 To par heure avec l’usage de la technologie DDBoost et à un débit de 3,5 To par heure sans DDBoost. Selon EMC, le DD2200 est capable de gérer jusqu’à 60 flux de sauvegarde en parallèle – de quoi répondre aux besoins les plus exigeants dans ce segment de marché. Avec l’impact de la déduplication, le constructeur estime que dans le meilleur des cas, la baie configurée à son maximum peut sauvegarder jusqu’à 860 To de données – là encore de quoi faire face aux besoins de la plupart des PME

Seul, le DD2200 est proposé à partir d’environ 15 000 € HT. Mais EMC a conçu un package couplant la baie de stockage VNXe3200 et la dernière née de ses appliances de sauvegarde. Une configuration avec 36 To de capacité disque brute – 9 disques SAS NL de 4To, une baie de sauvegarde Data Domain DD2200 et la suite logicielle de sauvegarde EMC Data Protection Suite (qui inclut l’ensemble du portefeuille de sauvegarde et d’archivage EMC, c’est-à-dire Avamar, Networker, EMC Data Protection Advisor et EMC SourceOne – pour l’archivage de mail et de Sharepoint, notamment) est ainsi proposée sous la barre des 40 000€ HT, un prix là encore très serré au vu des capacités de cette solution complète.

Notons enfin que le bundle peut être déployé dans le cadre de multiples architectures de références VSPEX proposées par EMC pour de multiples environnements (virtualisation avec vSphere ou Hyper-V, déploiement Exchange, ou Sharepoint…)