Pour la refonte de son infrastructure informatique, la ville de Dunkerque a retenu la solution d’infrastructure convergée clé en main vPack d’APX, qui combine les serveurs Cisco UCS, le stockage EMC VNX et les solutions de virtualisation de VMware.

La DSI de la mairie de Dunkerque opère l’ensemble des applicatifs métiers utilisés par les quelques 1 800 agents de la ville et du CCAS sur une infrastructure hébergée dans son propre datacenter. Dans le courant de l’année 2014, ses équipes ont mené un vaste projet de modernisation des infrastructures informatiques de la ville, l’infrastructure en place approchant la saturation et ne pouvant plus répondre aux nouveaux besoins. Au terme d’un appel d’offres serré, la ville a finalement opté pour la solution d’infrastructure convergée proposée par le cloud builder APX.

« Nous possédions des infrastructures virtualisées basées sur des serveurs et stockage IBM avec du LAN et SAN classiques ainsi que de multiples serveurs physiques hébergeant des applications spécifiques » explique Didier Claeys, le responsable infrastructures de la cité de Jean Bart. « Notre souhait était d’accroître nos ressources pour consolider cette infrastructure. Nous devions répondre à des demandes d’applications nouvelles et à des demandes de migrations qui faisaient qu’on avait saturé l’infrastructure existante. De plus nous étions dans un contexte d’étude de refonte d’infrastructure dans le cadre des efforts de mutualisation avec la communauté d’agglomération de Dunkerque afin d’avoir une infrastructure mutualisée entre la ville et la communauté urbaine, avec pour cible un PRA commun».

Le projet en bref

(Copyright - Ville de Dunkerque)

(Copyright – Ville de Dunkerque)


Secteur

    Service de divertissement vidéo

Le client

    La Ville de Dunkerque compte plus de 70 000 habitants (env. 90 000 pour le Grand Dunkerque avec les communes associées de Saint-Pol-Sur-Mer et Fort-Mardyck) et emploie 1 850 agents municipaux. Elle est intégrée à une communauté urbaine regroupant 21 communes et près de 210 000 habitants.

Challenges

  • Remplacement d’une infrastructure classique à base de serveurs et de stockage IBM par une solution vPack convergée à base de serveurs Cisco UCS et de baie de stockage EMC VNX.

Solution retenue

  • Serveurs Cisco UCS B
  • Baie de stockage bi-contrôleur VNX 5200 avec 40 To de capacité utile (et 800 Go de cache Flash)
  • Sauvegarde avec Veeam Backup

Bénéfices du projet

      Avec la solution mise en place, la mairie de Dunkerque a dopé le taux de virtualisation, la disponibilité et les performances de ses applications.
      La ville a aussi pu consolider ses environnements existants et réduire ses coûts, le vPack ayant par exemple permis de réduire la consommation énergétique.
    L’infrastructure mise en place devrait servir de base au futur PRA de la ville et de la Communauté Urbaine dans le cadre de leurs efforts de mutualisation d’infrastructure.

Les apports d’APX

      APX est intervenu en amont pour définir l’infrastructure avec les équipes de la mairie de Dunkerque.
    APX a mis en œuvre ses compétences de Cloud Builder pour déployer une infrastructure convergée de type vPack et a accompagné les équipes de la Ville de Dunkerque tout au long du projet.

Un autre enjeu fort pour la mairie de Dunkerque était de contenir ses coûts et de tenir des délais de déploiement serrés sur l’exercice budgétaire 2014. Pour ce faire, le budget global pour le projet devait tenir dans une enveloppe de 200 000 € seuil des MAPA, et le déploiement être achevé au début de l’été 2014 alors que le marché avait été lancé au début de l’année.

Le choix d’une infrastructure convergée vPack

« Plusieurs intégrateurs se sont positionnés sur le marché avec des offres convergées Cisco/NetApp et nous avons aussi eu des propositions à base de systèmes HP et IBM (Pureflex) » explique Didier Claeys. Finalement, la Mairie de Dunkerque décide de s’orienter vers l’offre d’infrastructure convergée vPack proposée par APX. Cette solution, labellisée VSPEX – l’offre d’architectures de références d’EMC — s’appuie sur des châssis serveurs et des équipements réseau Cisco, sur un stockage unifié VNX d’EMC et sur la solution de virtualisation vSphere de VMware. Elle est livrée pré-configurée et prête à l’emploi par APX dans le datacenter de ses clients.

Le choix d’APX s’est fait en partie du fait de qualité de la réponse fournie tant en matière de système, de redondance, de licensing que de planning de déploiement, d’accompagnement et de disponibilité). « L’avantage de la solution proposée par APX est qu’elle arrivait livrée, packagée et opérationnelle dans notre datacenter. Un autre aspect non neutre est qu’APX a été à notre écoute tout au long du processus d’appel d’offres. Nous avions ainsi demandé un design à même d’optimiser nos coûts de licences Oracle. En la matière, APX a fait un travail très solide et a répondu de façon très homogène », explique M. Claeys. La solution proposée répondait ainsi aux critères de performances et de sécurité de la Mairie de Dunkerque et proposait une redondance totale en termes de cluster mais aussi en matière de SAN et de LAN. Enfin, pour ne rien gâter, APX proposait aussi le tarif le plus serré.

Une infrastructure convergée moderne et prête à l’emploi

Comme le confirme Didier Claeys, le concept d’infrastructure convergée proposé par APX avec son vPack a tenu toutes ses promesses tant d’un point de vue simplicité de déploiement, que d’un point de vue performance, évolutivité et flexibilité. De plus la solution a permis d’atteindre les objectifs de développement durable fixé par la Mairie. « Nous avions fixé des contraintes de réductions en matière de climatisation, de consommation énergétique et d’espace au sol et la solution a répondu à toutes les exigences de réduction de budget de fonctionnement » confirme ainsi M. Claeys.

L’infrastructure vPack commandé le 17 mars a été installée dans le datacenter de la mairie dans le courant du mois de juin et la mise en ordre de marché a été signée le 23 juin 2014. Comme l’explique M. Claeys, elle héberge aujourd’hui une petite centaine de VM. « Aujourd’hui 90 % du portefeuille d’applications métiers repose sur la nouvelle infrastructure et la gestion financière, migrera au printemps. Il ne restera alors plus que deux ou trois applications mineures sur des serveurs physiques indépendants.

Dans le cadre du contrat, nous disposions d’un certain nombre de ‘journées ressources’ que nous avons utilisé pour mener des projets de migrations d’applications qui étaient encore sur des serveurs physiques. Cela a été un des plus du projet : nous avons pu virtualiser un certain nombre de serveurs physiques qui n’étaient pas dans le périmètre originel et donc réduire encore un peu plus les coûts de maintenance ».

Des performances en nette amélioration

Un autre bénéfice du projet a été l’amélioration des performances applicatives : « Sur certaines applications, nous avons observé un énorme gain de performance » confirme Didier Claeys. Cet accroissement est lié au stockage (« La baie de stockage ne montre aucune saturation »), mais aussi à l’accroissement de la bande passante réseau dans l’infrastructure puisque les fabric interconnect des châssis UCS délivrent une bande passante réseau de 80 Gbit/s par le biais des fabric interconnect.

Le stockage VNX intégré à l’offre vPack installée à la Mairie de Dunkerque dispose aujourd’hui d’une volumétrie de 40 To, de quoi faire face à l’évolution des besoins en matière de capacité (l’ancienne infrastructure comportait environ 10 To). Côté performance, la baie a été dimensionnée pour un besoin de 15 000 IOPS. Pour ce faire APX a activé les fonctions de cache et de tiering FAST des baies VNX et a configuré la baie avec deux classes de stockage, l’une à base de disques durs SAS 15K l’autre à base de disques SAS Near Line de 2 To. Le tout épaulé par un étage cache Flash d’une capacité de 800 Go. La Mairie de Dunkerque a choisi pour l’instant de ne pas activer certaines fonctions comme la déduplication de données, même si son package de licence le lui permet.

 Une infrastructure prévue pour faire face aux besoins futurs

Comme l’explique M. Claeys, la capacité de l’infrastructure est encore loin d’être pleinement utilisée, puisqu’elle a été dimensionnée pour supporter environ 200 machines virtuelles, que ce soit sur le cluster critique (qui héberge les bases Oracle) ou sur le cluster standard destiné à l’accueil des applications, des serveurs d’infrastructure et d’autres applications comme les serveurs Domino. La raison de ce dimensionnement est que l’infrastructure devrait changer de vocation dans les mois à venir.

La Mairie de Dunkerque et la CUD (Communauté urbaine Dunkerque Grand Littoral) ont en effet décidé de mutualiser leurs infrastructures informatiques et l’infrastructure vPack a vocation à servir d’infrastructure de PRA pour les deux entités, Ville et agglomération. « Nous avions une option dans le cahier des charges pour la rédaction de l’architecture du PRA. APX nous a fourni les éléments techniques pour monter le PRA depuis une infrastructure similaire ou une autre ». La Mairie de Dunkerque travaille également avec APX sur une maquette de cloud opérée avec l’outil vRealize (ex-vCAC) de VMware afin de voir ce qu’il serait possible de faire en matière de cloud communautaire avec une infrastructure de ce type. « À terme, nous avons l’ambition de pouvoir monter une infrastructure de cloud s’appuyant sur un catalogue de service » explique ainsi Didier Claeys.

Une coopération étroite entre APX et la ville de Dunkerque

L’infrastructure n’est pas la seule source de satisfaction de la Mairie de Dunkerque. Comme le souligne M. Claeys, « Nous avons été très agréablement surpris par la qualité de l’équipe projet mise en place par APX. Nous avons eu affaire à une équipe très soudée, très disponible et très compétente. Nous avons senti des gens qui avaient l’habitude de travailler ensemble sur des projets similaires.

Ils ont tenu les délais et répondu à l’ensemble de nos questions. Sur la partie intégration Cisco, EMC, VMware, nous avons clairement eu affaire à des gens très compétents. Ils n’ont pas hésité à prendre la main sur certains processus pour être sûr que certains de nos premières migrations critiques se passent bien. Ils se sont fortement impliqués sur ces aspects et leur implication a grandement contribué à la réussite du projet.◼︎