Pocket

EMC a profité de sa conférence utilisateurs annuelle EMC World pour dévoiler une nouvelle génération de baies unifiées hybrides et 100 % Flash, la gamme EMC Unity. Cette nouvelle famille de baies de stockage devrait progressivement prendre le relais des actuelles gammes VNXe et VNX – vendues à plus de 100 000 exemplaires dans le monde -, pour devenir le fer de lance de l’offre entrée et milieu de gamme du constructeur.

À nouvelle famille de baies Unity a été penséepour répondre à un large spectre de besoins. Selon EMC, les baies unity d’entrée de gamme sont conçues pour succéder aux actuelles baies VNXe dans les infrastructures des petites entreprises et des agences de grandes entreprises. Les modèles les plus musclés, ont vocation à terme à succéder aux actuelles baies VNX dans les datacenters des grosses PME et des entreprises de plus grande taille.

Pour les entreprises qui ont fait le choix du software defined storage, ou pour celles qui ont besoin de déployer ponctuellement du stockage dans des scénarios de tests et de développement, EMC propose aussi Unity VSA, une version100% logicielle de sa technologie, qui supporte toutes les fonctions des baies physiques. Cette appliance virtuelle pour VMware vSphere ESXi est proposée en deux versions. La première, dite communautaire, est gratuite et ne bénéficie d’aucun support. Elle peut âr exemple être utilisée à des fins de formation, d’évaluation, ou dans des scénarios de test et de développement. L’autre mouture, dite professionnelle, bénéficie de l’ensemble des prestations de support d’EMC. La version communautaire a un plafond de capacité de 4To, tandis que l’édition professionnelle est disponible avec des capacités de 10, 25 et 50 To.

Unity

La gamme Unity comporte 4 modèles hybrides, 4 baies 100% Flash et une appliance virtuelle, UnityVSA, pour VMware

Unity : L’achèvement de la convergence entre NAS et SAN chez EMC

Les baies Unity tirent leur nom de leur système d’exploitation, qui est une évolution en profondeur de l’OS Unity, apparu pour la première fois dans les baies VNXe. Unity est le produit de plusieurs années de développement visant à élaborer un OS à même de succéder aux deux systèmes d’exploitation historiques d’EMC, l’OS « DART » des ex-baies NAS Celerra et l’OS « FLARE » des ex-baies SAN Clariion d’EMC. La déclinaison utilisée par les baies de stockage EMC Unity avait pour nom de code « Unity. Vnext » et elle est l’aboutissement de ce processus.

Avec Unity, les services SAN et NAS sont désormais délivrés par les contrôleurs principaux. Cela permet à EMC de proposer une unité centrale plus compacte, mais aussi de simplifier l’architecture de sa baie. Par exemple, dans les baies Unity, les deux contrôleurs fonctionnent enfin dans un vrai mode actif/actif symétrique avec accès simultané des deux contrôleurs aux mêmes LUN, explique Sébastien Verger, le CTO d’EMC France. Les fonctions de snapshots et de clonage ont aussi été revues afin notamment d’optimiser le fonctionnement de la baie en environnements virtualisés et les fonctions de gestion de la qualité de service ont aussi été refondues.

Unity_fonctionsDes améliorations significatives ont aussi été apportées aux services de partage de fichiers grâce à une large réécriture du code NAS de la baie. Les nouveaux services NAS supportent ainsi des systèmes de fichiers de 64 To (contre 16 To pour les VNX), et gère jusqu’à 10 millions de sous-répertoires par répertoire (contre 64 000 précédemment). La résilience des services NAS a aussi été améliorée et ces services supportent désormais le multitenant.

L’interface d’administration a, elle aussi, été refondue et simplifiée et s’appuie désormais sur les dernières technologies HTML 5. EMC a aussi intégré Unity avec son nouveau service d’analytique et de maintenance proactive en cloud EMC MyService360.

Des performances optimisées

Afin d’assurer des performances optimales, EMC a considérablement dopé la performance des processeurs utilisés par les contrôleurs et a aussi dopé la capacité mémoire par rapport aux contrôleurs des baies VNX et VNXe.

Cet accroissement de la puissance CPU permet aux baies Unity de remplacer avec brio les actuelles baies VNX de la gamme 5000 et il pourrait même permettre aux baies Unity de rivaliser en performances dans certains scénarios avec la baie VNX 7600.

Selon les estimations d’EMC, une baie Unity délivre environ trois fois plus de performances qu’une baie VNX configurée de façon similaire tout en étant bien plus compacte et en consommant moins d’énergie. Ainsi la baie Unity 600F, la déclinaison la plus performante des baies Unity annoncées à EMC World délivre 295 000 IOPS (blocs de 8K avec 80 % d’E/S en lecture et 20 % en écriture), avec ses deux contrôleurs Xeon dans un espace de 2U. À titre de comparaison, l’ex-VNX5800 délivre 101 000 IOPS avec ses deux contrôleurs dans 7U et consomme près de deux fois plus d’énergie.

Une roadmap qui ajoutera la réduction de données et le support de plus de disques

L’offre Unity devrait continuer à évoluer au cours des mois à venir et EMC dispose d’une roadmap riche pour l’OS de ses nouvelles baies. Au cours du second semestre, EMC devrait inclure à son système d’exploitation de nouvelles fonctions de réduction de données, en commençant par l’ajout du support de la compression de données en ligne (qui devrait permettre d’accroître la capacité utile par un facteur de 1,5x ou 2x). Les deux systèmes les plus performants de l’offre Unity, les Unity 500 et Unity 600 (et leurs déclinaisons 100 % Flash Unity 500F et 600F) qui supportent pour l’instant un maximum de 350 et 500 disques, devraient voir ces limites portées à 500 et 1 000 disques avec une mise à jour attendue au premier semestre 2017.

Un package de licence simplifié et des tarifs agressifs

Le lancement des baies Unity est l’occasion pour EMC de simplifier son modèle de licence. Le package de licence par défaut inclut ainsi la licence pour la plupart des services de la baie (mode SAN, mode NAS, support des VVols, snapshots, tiering FAST pour les versions hybrides, réplication synchrone et asynchrone, RecoverPoint Basic et RecoverPoint pour VM, Copy Data Management iCDM), et la garantie matérielle pour 3 ans. Des fonctionnalités additionnelles comme Recoverpoint Advanced, la gestion du multichemin PowerPath, VPLEX et la solution de protection de données d’EMC restent des fonctions optionnelles.

Unity_licence

Un packaging de licences simplifié, qui inclut l’ensemble des fonctions essentielles

Selon EMC, les prix des baies EMC débutent à 10 000 $ pour les versions hybrides (avec 3,6 To) et à 18 000 € pour les versions Flash (avec 4 To de Flash TLC). Notons que dès le lancement, VCE propose un système convergé Vblock, le Vblock 350, équipé des nouvelles baies.

Pocket