De plus en plus d’entreprises se tournent vers les applications en mode SaaS, pour se décharger de l’exploitation de leurs logiciels, accélérer la mise à disposition des applications, mais aussi afin de lisser leurs coûts. En confiant à un tiers l’exploitation du logiciel, nombre de ces entreprises abandonnent aussi certaines des tâches qu’elles accomplissaient systématiquement lorsqu’elles exploitaient elles-mêmes leurs applications, notamment la sauvegarde des données.

Les entreprises qui migrent vers le SaaS ont en effet l’illusion que leur prestataire assure la sauvegarde des données. Dans bien des cas, Il s’agit d’une illusion : les engagements de nombre de fournisseurs se limitent largement à assurer la disponibilité des données par réplication ou distribution des données, mais pas vraiment à la fourniture de services de sauvegarde et de restauration granulaire de données. Une simple statistique issue de l’étude Forrester 2015 l’illustre parfaitement, seulement 10 des 19 applications SaaS existantes proposent une politique de restauration, et sur le top 4 des applications (respectivement Office 365, Salesforce, Box et Google apps) aucune d’entre elles n’en dispose. On n’est donc pas à l’abri d’une erreur humaine effaçant quelques e-mails ou plus grave des données essentielles dans une application SaaS comme SalesForce. De même, aucune entreprise n’est vraiment protégée contre le détournement de ses identifiants SaaS, qui pourrait mener au rançonnement de ses données ou à leur effacement.

Spanning protège les données de vos applications SaaS

C’est pour combler ces failles que de multiples éditeurs se lancent désormais dans la fourniture de solutions et de services de sauvegarde des données hébergées sur les services SaaS. Le leader du secteur n’est autre que Dell EMC avec son offre Spanning Backup, héritée du rachat en octobre 2014 de la jeune entreprise texane Spanning. La solution de l’éditeur protège aujourd’hui les données SaaS de plus de 5000 entreprises dans le monde.

Créé en 2010 à Austin, Spanning s’est donné pour but de sécuriser les données des applications SaaS comme SalesForce, Office 365 ou les Google Apps. Le constat de la firme est que lorsqu’elles optent pour des applications en mode SaaS, nombre d’entreprises négligent la protection de leurs données, assumant souvent à tort que leurs fournisseurs assureront la sauvegarde et la restauration de leurs données en cas d’erreur humaine, de panne ou de problème de sécurité.

 Comme l’explique Spanning, la réalité est toute autre. Selon une étude réalisée au cours de l’hiver 2015 auprès de 1037 décideurs IT aux États-Unis et au Royaume-Uni, 77 % ont déjà perdu des données sur des services SaaS au cours des 12 derniers mois. Dans 43 % des cas, il s’agissait d’un effacement accidentel de données et dans 33 % de problème lors de la migration ou de la synchronisation de données vers le SaaS. Dans 27 %, la perte de données était liée à un écrasement par des données erronées et dans 25 % des cas à l’action de hackers ou d’« hacktivistes ».

Le problème, comme le note Aberdeen Research dans une étude datant de (« SaaS Data Loss : The Problem You Didn’t Know You Had »), est que les clients de services SaaS sont convaincus que leur fournisseur SaaS a pour mission de restaurer leurs données en cas de problème. 95 % pensent ainsi qu’il pourra restaurer leurs données en cas de perte. Le problème est que ce n’est pas forcément vrai et que lorsque cela est possible, il s’agit souvent d’une prestation payante et pas toujours rapide. Par exemple, la récupération des données dans Salesforce est un service facturé, souvent plus de 10 000 $. Chez Google on est encore plus clair : selon le directeur de la sécurité des Google Apps, Eran Feigenbaum, « Si quelque chose de mal arrive à vos données, vous êtes en fin de compte le seul responsable ».

Comme l’explique Jeff Erramouspe, le directeur général de Spanning, les bonnes pratiques voudraient que les entreprises sauvegardent leurs données en SaaS comme elles protègent leurs données en interne. Selon lui, il est essentiel de disposer d’un backup, si nécessaire via une tierce partie : « Les entreprises qui choisissent une application SaaS doivent s’assurer de leur capacité à sauvegarder et restaurer les données qui y sont stockées » explique-t-il.

Une offre qui couvre la sauvegarde des environnements Salesforce, Google Apps et Office 365

La force de l’offre Dell EMC Spanning est que la solution est intégralement en mode SaaS. Les utilisateurs n’ont rien à installer, sinon les applications mobiles leur permettant de gérer simplement la récupération de leurs données. La configuration, le pilotage et le reporting s’effectuent depuis une console web. Un administrateur peut ainsi de façon centralisée paramétrer la protection de tout ou partie des utilisateurs de l’entreprise.

À l’heure actuelle, Spanning sait sauvegarder les applications Salesforce (données et métadonnées comprises) et est aussi la seule société à avoir poussé l’intégration jusqu’à proposer la restauration des données directement dans les applications.

Spanning_salesforce

Spanning protège l’ensemble des données et métadonnées dans Salesforce et sur Force.com

Depuis une interface graphique simple d’utilisation, Spanning permet d’effectuer des restaurations granulaires et « point in time » des applications salesforce. Les utilisateurs disposent d’un mode libre-service pour restaurer leurs données vers la même instance SalesForce ou en utilisant le « cross org restore » ils auront la possibilité de restaurer et basculer les données vers une autre organisation SalesForce. Ils peuvent aussi utiliser Spanning Backup for Salesforce1 Mobile, une application mobile qui s’intègre avec Salesforce1 Mobile. Selon, Errasmoupe, la solution de la société sait aussi sauvegarder les données (et métadonnées) des applications Force.com.

Dans l’univers Google Apps, Spanning assure la protection des informations stockées dans Gmail, Google Drive, Contacts, Calendars et Google Sites, avec la possibilité de programmer des sauvegardes automatisées, mais aussi de réaliser des sauvegardes à la demande. La restauration des données peut se faire de façon granulaire. La particularité de Spanning réside également dans la facilité de restaurer et, de par le fait, transférer des données d’un utilisateur vers un autre avec le « Cross User restore ».

Enfin, Spanning sait aussi protéger de façon automatique les données des environnements Microsoft Office 365. Sa solution permet de protéger les e-mails, contacts et calendriers des utilisateurs, ainsi que les fichiers stockés sur OneDrive for Business. Typiquement, l’outil est paramétré pour une sauvegarde quotidienne des données Office 365, mais cette fréquence peut être accrue si nécessaire. Les utilisateurs peuvent aussi à tout moment déclencher une sauvegarde en mode manuel de leurs données. Le tout se paramètre via une interface conviviale fonctionnant aussi bien sur poste fixe que sur un téléphone ou une tablette.

L'interface de Spanning permet à un utilisateur de restaurer simplement ses fichiers sur Office 365

L’interface de Spanning permet à un utilisateur de restaurer simplement ses fichiers sur Office 365

Les prix des services de Spanning débutent à 36€ par utilisateur et par an pour les services Google, à 43€ par utilisateur et par an pour SalesForce et à 43€ par utilisateur et par an pour Office 365. Ces prix sont dégressifs en fonction du nombre d’utilisateurs, du secteur d’activité (prix spécifique pour le secteur public, l’éducation et les associations à but non lucratif) et remisés en cas de signature d’un contrat pluri-annuel.