250, telle est la quantité record de combinaisons désormais possibles pour l’infrastructure hyperconvergée VxRail de Dell EMC . « Nous avons désormais des appliances en format 2U et d’autres, plus denses, en 1U. Mais aussi plus de choix de processeurs, de RAM et de disques par nœud et plus de variantes quant à la quantité de nœuds par boîtier. Toutes ces possibilités nous permettent de présenter des configurations taillées sur mesure pour des besoins très précis. Nous pouvons ainsi mieux répondre aux PME qui veulent une évolution très granulaire dans le temps, comme aux grands groupes qui veulent virtualiser des milliers de postes de travail », assure Emmanuel Bernard, Spécialiste Cloud chez Dell EMC.

Des clusters de VM tout-en-un

Héritée de la filiale VCE d’EMC, l’infrastructure hyperconvergée VxRail a bénéficié après le rachat par Dell d’une refonte matérielle sur la base de serveurs PowerEdge, dont il existe une très grande variété. A présent appelée VxRail 4.0, cette catégorie de machines dispose, outre ses 250 configurations possibles, d’un modèle d’entrée de gamme 25% moins cher qu’auparavant, d’une capacité en disques Flash jusqu’à deux fois plus importante et d’une puissance de calcul jusqu’à 40% supérieure.

Rappelons que le principe d’une infrastructure hyperconvergée est de condenser tous les composants d’un petit datacenter (serveurs et stockage) dans un seul boîtier afin d’en simplifier radicalement l’installation, l’administration et l’évolution. Pour étendre le cluster jusqu’à concurrence de 64 nœuds serveurs, il suffit ensuite d’enchaîner les boitiers VxRail en réseau.

Ici, les nœuds serveurs fonctionnent sous VMware pour exécuter un cluster de machines virtuelles et leurs disques internes sont exploités par VMware Virtual SAN pour simuler une baie de stockage. En l’occurrence, il ne s’agit pas que de monter des datastores virtuels, VxRail offre les mêmes fonctions d’économie d’espace (déduplication, compression) et de fiabilité (Erasure Coding) qu’une baie de stockage du marché.

Cinq séries pour cinq domaines particuliers

Les 250 configurations de la famille VxRail 4.0 fonctionnent toutes avec des processeurs Intel Xeon E5-2600 (Broadwell), dont la fréquence va de 1,7 à 3,5 GHz et dont le nombre de cœurs varie de 8 à 22. Elles sont réparties en cinq sous-familles, chacune dédiée à des besoins précis :

  • G Series : avec son boîtier 2U intégrant jusqu’à quatre nœuds serveurs, la famille G est la descendante directe des VxRail d’origine. Chacun de ses nœuds comprend 1 ou 2 processeurs (8 à 32 cœurs par nœud, jusqu’à 2,4 GHz), jusqu’à 512 Go de RAM et jusqu’à 19,2 To de stockage brut sur 6 disques Flash 2,5 pouces. L’intérêt de la famille G est la densité : elle exécute un maximum de VM depuis une place minimale dans le datacenter.
  • E Series : la famille de VxRail qui occupe le moins de place avec son boîtier de seulement 1U. Il n’y a qu’un seul nœud serveur dans le boîtier, mais celui-ci est plus performant que ceux de la famille G. ses deux processeurs peuvent grimper à 40 cœurs et 2,6 GHz, sa RAM à 1,5 To et sa capacité à 30,7 To avec 10 disques Flash 2,5 pouces. La série E permet aux PME de commencer avec le minimum nécessaire et d’évoluer petit à petit, avec des investissements minimums à chaque fois.
  • V Series : la catégorie VxRail dédiée au VDI, car elle comprend jusqu’à deux cartes GPU (Nvidia Tesla M60 ou AMD FirePro S7150X2) pour accélérer l’affichage des postes virtuels Windows. Ici aussi, le boîtier ne comprend qu’un nœud serveur, mais sa taille de 2U permet, outre les GPU, de gonfler les caractéristiques : les deux processeurs de 40 cœurs atteignent désormais 3,2 GHz et le tiroir de stockage peut accueillir 46 To bruts sur 16 disques Flash. La RAM maximale reste la même que sur la série E, à 1,5 To.
  • P Series : proposée comme la famille VxRail la plus puissante, la série P est en quelque sorte une copie de la série V (boîtier 2U, 1 nœud, 1,5 To de RAM, 16 disques…), sans les GPU, mais avec les meilleurs processeurs possibles, à savoir 2 Xeon E5 de 22 cœurs chacun à 3,5 GHz. De l’aveu de Dell EMC, la puissance de la série P serait telle que des centres de recherche en auraient déjà passé commande pour exécuter en VM des applications particulièrement intensives.
  • S Series : la famille VxRail dédiée au stockage de données (NAS virtuels…) a été conçu pour limiter les coûts. Ainsi, son unique nœud en boîtier 2U offre 48 To de capacité sur 12 disques mécaniques 3,5 pouces, plus 1,6 To de cache sur SSD. Le tout étant contrôlé par 1 ou 2 Xeon de 8 à 18 cœurs chacun, à 1,7 ou 2,4 GHz. Comme sur les autres modèles 2U, la RAM maximale est de 1,5 To.