A l’occasion du récent Dell EMC Forum, qui se tenait au carrousel du Louvre le 21 novembre 2017, Stéphane Barberet Directeur général Entreprise Dell EMC France et Stéphane Huet, le directeur général de l’entité « Commercial » de Dell EMC France, ont fait le point sur l’activité de la société après la fusion à 67 Md$ opérée, il y a un peu plus d’un an entre Dell et EMC, qui a donné naissance à Dell Technologies.

Comme l’a souligné Stéphane Barberet, cette fusion a eu été un immense succès auprès des clients, comme des salariés notamment du fait des synergies qu’a généré la fusion. En France, les effectifs français ont été regroupés sur deux sites, celui historique de Dell à Montpellier, et celui d’EMC à Bezons, dans l’Ouest parisien et ils travaillent désormais conjointement au quotidien. Et comme leurs homologues à travers le monde, les salariés français se sont rapidement mis au travail avec des résultats spectaculaires.

Une croissance spectaculaire de l’activité

La firme affiche un CA proche de 80 Md$ et a enregistré une progression de 9 % de son chiffre d’affaires au premier semestre (à périmètre comparable). Le business PC a ainsi progressé de 6 % au premier semestre et a encore accéléré au troisième trimestre progressant de 8 % par rapport à la même période de l’an passé. Côté serveurs et réseau, la dynamique est encore plus impressionnante. La progression a été de 5 % au premier trimestre, de 16 % au second et de 32 % au troisième trimestre. Dell EMC a ainsi continué à se rapprocher à un rythme rapide du premier rang mondial. Côté stockage, la progression au 3e trimestre est de 19 %. Enfin, VMware enregistre un bond de 52 %  de ses revenus et approche la barre des 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires par trimestre. Sur les neuf  mois écoulés, l’éditeur a ainsi enregistré des ventes de 5,6 Md $. Cette croissance est aussi une réalité en France.

Comme l’explique Stéphane Huet, cette croissance est aussi le fruit de l’accent mis par la firme sur la recherche et le développement. Sur la seule année 2017, Dell Technologies devrait investir près de 4,5 Md$ en R&D ce qui place la firme très en avance sur ses principaux concurrents.

Des partenaires dopés par la fusion

5000 partenaires en France — revendeurs, intégrateurs, sociétés de services, etc. — contribuent aujourd’hui à délivrer 60 % des revenus de la firme dans l’hexagone. Selon Stéphane Huet, ils ont grandement profité de la fusion du fait des complémentarités et des synergies qu’elle a permises. La moitié des partenaires Dell EMC aurait ainsi enregistré une croissance de son chiffre d’affaires à deux chiffres sur l’année écoulée.

Selon Stéphane Huet, l’alliance des serveurs de Dell, du stockage EMC et du savoir-faire logiciel de VMware a par exemple grandement facilité les déploiements de clouds privés et les projets de cloud hybride dans les entreprises. Les partenaires de Dell Technologies sont en effet désormais en position d’accompagner leurs clients de bout en bout dans leurs projets avec les technologies de la firme.

Relever le défi de l’IoT

L’un des défis pour les années à venir est celui de l’IoT. Comme l’a rappelé Stéphane Huet, il y a aujourd’hui 7 milliards d’objets connectés dans le monde. Dans 3 ans, il y en aura plus de 50 milliards. Le défi est donc immense pour les entreprises désireuses de tirer parti de ces nouvelles technologies.

La réponse de Dell Technologies est la création d’une division dédiée qui regroupe les moyens de la firme dans l’IoT et met en place des laboratoires pour permettre aux entreprises de tester leurs projets et leurs solutions. Dell EMC s’est engagé à investir près d’un milliard de dollars dans l’IoT au cours des trois prochaines années afin d’aider ses clients dans l’IoT.